Comment réussir son retour au naturel: Cheveux crépus ou cheveux bouclés

J’ai été surprise au courant de cette année de rencontrer plusieurs filles qui me disaient qu’elles ont les cheveux naturels, mais elles ne les montrent pas souvent.

Je leur ai demandé POURQUOI ?

3 réponses sont souvent revenues :

  • Elles ne se sentent pas belles avec leurs cheveux naturels crépus
  • Elles attendent d’avoir une certaine longueur avant de les montrer
  • Elles n’ont pas le temps pour s’occuper de leurs cheveux.

J’ai compris qu’il y avait un problème à la base et j’ai décidé de faire cet article dans lequel nous allons voir la préparation à faire par toute personne avant de se lancer dans l’aventure du naturel. Le retour au naturel est non seulement une belle opportunité de redécouverte de soi et de ses cheveux, mais aussi une occasion de reconnexion avec sa beauté originelle, donc c’est important d’avoir une expérience réussie.

La méthode se résume en 4 principales étapes:

Etape 1: Connaître sa motivation

Il est important de connaître la raison pour laquelle on veut retourner aux cheveux naturel car celle-ci représente notre motivation. Et c’est cette motivation qui va influencer votre comportement vis-à-vis de vos cheveux. Il est donc important de clarifier les choses dès le départ et les assumez pour ne pas être déçu ou frustré.

La question ultime

 Posez-vous personnellement la question, pourquoi je veux retourner au naturel:

  • Est-ce un phénomène de mode? Parce que ça fait tendance d’avoir les cheveux naturels ?
  • Est-ce parce que vous espérez avoir les cheveux qui bouclent comme ceux des métisses ?
  • Est-ce parce que vous avez un problème particulier et vous espérez qu’en retournant au naturel il sera résolu? (Vous en avez par exemple marre d’avoir les cheveux défrisés qui ne poussent plus)
  • Est-ce parce que vous avez découvert qu’on pouvait avoir de beaux cheveux crépus si on en prenait soin?

Les raisons peuvent être aussi multiples que variées, mais c’est important de connaître la vôtre car ça vous permettra d’anticiper sur votre attitude.

Les raisons qui font foirer votre retour au cheveux naturels

Si vous choisissez le naturel parce que vous espérez avoir des cheveux qui bouclent, il y a des chances que lorsque vous aurez découvert que votre texture de cheveux ne fait pas des boucles, vos cheveux finiront la plupart du temps sous un tissage, sous des tresses, ou vous farez des lissages au fer après chaque shampoing.

Si vous retournez au naturel uniquement parce que vous avez un problème particulier que vous espérez résoudre, il y a de grandes chances que vous retourniez aux cheveux défrisés lorsque votre problème sera résolu ou que vos cheveux finissent également sous les tresses.

Autrement, si votre motivation vous fait savoir que vous êtes dans une démarche de secours ou de phénomène de mode, plus que dans une démarche de réappropriation et de revalorisation de vos cheveux naturels, vous pouvez vous attendre à l’envie de re-défriser vos cheveux dès que la mode sera passée ou dès que votre problème sera résolu. Ou alors vous ferez partie de celles qui cachent en permanence leurs cheveux sous des tresses et tissages.

Il est donc important de clarifier les choses dès le départ et les assumer pour ne pas être déçu ou frustré.

Etape 2: Collecter les informations

Une fois votre motivation déterminée, informez-vous.  Cette étape est en général un automatisme pour les filles qui sont dans une démarche de réappropriation et de revalorisation de leurs cheveux naturels.

Commencez par glaner les informations gratuites qui vous entourent : lire des articles qui traitent des cheveux crépus, regarder des vidéos à ce sujet.

L’astuce qui fait toute la différence

Constituez-vous ensuite un dossier avec les informations recueillies. Ça peut-être un dossier de bonnes pratiques, les outils à avoir, les produits essentiels, les étapes d’une bonne routine capillaire, les coiffures adaptées à diverses longueurs etc.

Le fait de bien s’informer boostera votre confiance et vous motivera à vous lancer car vous serez impatiente de mettre en pratique les informations recueillies.

Être stratégique

Si vous voulez allez plus loin ou si vous voulez gagner du temps, vous pouvez lire quelques livres de référence dans le domaine. Ceux-ci ont l’avantage de structurer et de synthétiser l’information essentielle.

Si vous n’avez ni le temps, ni la patiente de lire ou de fouiner les informations sur le net, vous pouvez aussi prendre un coach capillaire compétent ou acheter une formation dans le domaine. Ça vous permettra d’acquérir en très peu de temps ce que les autres acquerront en plusieurs années, et surtout ça vous évitera de commettre certaines erreurs que font la plupart des débutants.

Etape 3: Fixez des objectifs

Les objectifs seront votre carburant, c’est ce qui vous motivera. Les objectifs vous permettront de jauger si vous allez dans la bonne direction ou pas.

Mon expérience

Quand je suis retournée au naturel, je rêvais du jour où j’aurais un Big Ass Afro, et du jour où j’aurais les cheveux suffisamment longs pour pouvoir reproduire les belles coiffures que je voyais sur internet. On était en 2010 et je me projetais déjà dans 5 ans. Il me tardait d’avoir cet afro imposable. C’est cet objectif qui m’a motivée le long de ces années, je voulais retenir la longueur. 3 ans plus tard, en 2013, j’ai atteint mon objectif. C’est arrivé plus tôt que prévu J J’étais agréablement surprise et satisfaite de ma longueur et des différentes coiffures que je pouvais faire.

Le fait de se fixer des objectifs vous oblige à mettre en place un plan d’actions pour les atteindre. Ce plan peut-être de vous hydrater régulièrement les cheveux, d’avoir une alimentation équilibrée, de moins manipuler vos cheveux, etc.

Quand rien ne va plus

Se fixer des objectifs, avoir une vision, c’est aussi ce qui nous permettra de tenir quand les choses deviendront compliquées. Lorsque vous manquerez du temps, lorsque l’envie de vous re-défriser vous traversera l’esprit, lorsque vos cheveux ne réagiront pas tel que vous l’espériez, c’est votre rêve (et donc vos objectifs) qui vous aideront à tenir le cap et à continuer de travailler.

La chute

Lorsque j’ai atteint mon objectif longueur en 2013, je n’ai pas pensé à me fixer un nouvel objectif. En conséquence, quelques mois plus tard, lorsque l’euphorie de l’atteinte de mon objectif était passé, j’ai commencé à régresser. Pendant 2 ans, je faisais le strict minimum pour mes cheveux et c’est ainsi que j’ai commencé à avoir beaucoup de casse (je vous en avais parlé dans cet article). Bien que j’avais toujours une longueur satisfaisante pour moi, ma progression n’était plus aussi marquée que les années précédentes. C’est là que j’ai réalisé que je naviguais à vue. A partir de ce moment je me suis fixée un nouvel objectif : celui de retrouver les cheveux en bonne santé. Nous étions en 2016. Aujourd’hui je peux dire que j’y suis parvenue J

Etape 4: Travailler pour atteindre ses objectifs

Cette étape se résume en un seul mot : AGIR

Vous aurez beau emmagasiner les meilleures informations du monde, fixer de beaux objectifs et faire un beau planning, si vous n’agissez pas, tout ça n’est que perte de temps. Il faut passer à l’action : faire ses soins, hydrater, nourrir et protéger ses cheveux. C’est la devise pour avoir de beaux cheveux.

En conclusion, un retour au naturel réussi se résume en 4 étapes : connaître sa motivation, s’informer, se fixer des objectifs et agir. C’est la méthode MIOA (Motivation, Information, Objectifs, Action). Que vous soyez encore en transition ou que vous soyez déjà naturelle, si vous n’aviez pas encore fait ces étapes, je vous invite à le faire dès aujourd’hui pour avoir une expérience réussie. Vous verrez que votre relation avec vos cheveux changera de façon magique 🙂

Je sais que ce n’est pas toujours évident de travailler tout seul dans son coin, mais je peux vous aider à faire de cette aventure une belle réussite. Si vous avez un besoin d’un suivi privé, vous pouvez m’envoyer un message via l’onglet CONTACT du blog.

Kiss & Love
Ritini

Comments

comments

Laisser un commentaire